Pierre sèche en Grande Région

Un patrimoine à haute valeur naturelle et paysagère

Financé par la Région wallonne et les fonds européens FEDER dans le cadre du programme Interreg Va.

Le projet se déroulera de septembre 2016 à décembre 2021.

Depuis novembre 2018, l'UNESCO a reconnu le savoir-faire des murailleurs comme "Patrimoine immatériel de l'humanité".

Afin que la Belgique rejoigne cette liste prestigieuse, le Parc naturel des Deux-Ourthes, l'Agence wallonne du Patrimoine, Qualité-Village-Wallonie et le Parc naturel Haute-Sûre Forêt d'Anlier s'associent afin de faire reconnaître, dans un premier temps, les savoirs et savoir-faire de la construction en pierre sèche comme Chef d'oeuvre du patrimoine oral et immatériel de la Fédération Wallonie-Bruxelles. 

Aidez-nous dans cet objectif de reconnaissance en répondant à notre enquête en ligne " La pierre sèche, un savoir-faire ancestral à reconnaître et à perpétuer".

Le projet, en 6 actions ! 

Inventorier 

 

Afin de mieux connaître les particularités locales de ces murs, un recensement des murs existants est nécessaire. 
Les informations en termes de localisation, typologie, matériaux, dimensions, pathologies... relatives à chaque mur doivent donc être connues afin de pouvoir mener les autres actions du projet.  


A cet inventaire général, se couplera un inventaire technique afin d'obtenir un aperçu complet de la diversité des richesses de ce patrimoine culturel, naturel et paysager.


Découvrez quelques sites "coup de cœur" sur notre territoire! 

Échanger

La pierre sèche étant un point commun entre la Lorraine française, la Wallonie et le Grand-Duché du Luxembourg, les compétences et informations acquises au fur et à mesure de l'exécution du projet visent à établir une économie collaborative de la pierre sèche en Grande Région et à conforter le patrimoine de celle-ci...

Sensibiliser 

 

Les avantages écologiques et patrimoniaux des structures en pierre sèche constituent un support idéal pour aborder différentes thématiques en lien avec le programme scolaire.


L'offre pédagogique peut se décliner sous différentes formes: animations autour de la spirale à insectes de la Maison du Parc, mini-chantier aux ardoisières de Martelange...


La sensibilisation aux divers avantages de la pierre sèche s’adresse également à tous les citoyens mais également aux pouvoirs locaux, professionnels du secteur de l’aménagement de jardin et d’espaces publics, architectes et architectes paysagistes… 

Former 

 

Si la pratique de la construction en pierre sèche est ancestrale, peu de personnes sont encore capables de la mettre en œuvre de nos jours... Afin de palier à ce manque, les partenaires du projet ont comme objectif de proposer plusieurs formations à destination du public professionnel et du grand public.

 D’autres stages, ayant pour sujet l'entretien des murs et la gestion des végétaux, seront également organisés, ainsi qu'un chantier-formation pour «jeunes internationaux ».

Valoriser 

Au terme des cinq années du projet, le Parc naturel valorisera un ou plusieurs sites d'intérêt écologique et paysager en effectuant quelques aménagements légers : débroussaillage, plantations, abris à reptiles, création d'un espace didactique et d’observation...

 

Ce(s) site(s) sera/seront sélectionné(s) suite à l'inventaire général et biologique.

Restaurer

 

La restauration de murs en pierre sèche, situés en priorité sur le domaine public, afin de répondre à l'utilité de tous, est prévue dans le cadre de ce projet.

 

Ces chantiers de restauration pourront être effectués par des entreprises et artisans qualifiés, mais seront également l'occasion de proposer des chantiers-écoles ,à destination de différents publics. 

© 2020 par Parc naturel Haute-Sûre Forêt d'Anlier. Créé avec Wix.com