Le site du Parc naturel

<< Retour à la page précédente

La mémoire du tram dans la Vallée de la Haute-Sûre

La mémoire du tram dans la Vallée de la Haute-Sûre


6637   Fauvillers

Téléphone   0032 63 60 83 24

Type d'activité : Découverte

« La mémoire du tram dans la vallée de la Haute Sûre »

Le mot du bourgmestre

La Mémoire du Tram est une belle aventure citoyenne, intergénérationnelle et historique.

Une aventure citoyenne

La Commission Locale de Développement Rural a été à la base du projet, et l'a accompagné tout au long de sa concrétisation. C'est dans la discussion entre citoyens membres de la commission, l'échange d'avis et par le compromis que les panneaux ont pris forme. Il a fallu décider de la manière dont l'importante matière recueillie pouvait être exploitée pour un mieux, faire le tri parmi de nombreux documents et décider, souvent à regret, de laisser de côté certaines photos ou certains extraits.

Une aventure intergénérationnelle

Les nombreux bénévoles qui ont enregistré les témoignages des personnes ayant pris le tram, l'ayant vu fonctionner, ont assuré un travail de mémoire crucial pour la transmission, aux jeunes générations, de cet épisode important de l'histoire de la vallée de la Sûre. Une époque où le tram sillonnait notre région pour assurer le transport de toutes et tous, pour œuvrer à notre développement économique et où la voiture n'avait pas encore colonisé nos routes.

Surtout, un groupe d'enfants des plaines de jeux de la commune a eu l'occasion de rencontrer un ancien machiniste, Eugène Kerger, qui les a fait voyager par ce témoignage d'une réalité pas si ancienne, et que les enfants ont pourtant bien du mal à imaginer. À travers leurs questions, leur travail de réflexion et la découverte d'images d'archives, ils ont pourtant pu se rendre compte de ce qui constituait le principal moyen de transport dans la commune lors de la première partie du XXe siècle.

Une aventure historique

Les citoyens, les bénévoles, les employés de l'administration communale, les membres de la commission ont toujours eu à cœur de respecter l'exactitude historique. C'est la raison pour laquelle ils se sont entourés à tout moment d'historiens pour vérifier et recouper les informations. Les panneaux et les capsules qui sont aujourd'hui proposés sont destinés à faire perdurer encore pendant de nombreuses années la Mémoire du tram dans la Vallée de la Haute-Sûre, il est crucial que cette mémoire soit la plus fidèle possible. Et pour rassurer ceux qui regrettent que toutes les informations n'aient pu se retrouver sur les panneaux et dans les capsules, un livre est en préparation qui viendra compléter le dispositif et encore enrichir cet excellent travail de mémoire collective.

Nicolas Stilmant, bourgmestre de Fauvillers

Quelques mots sur le projet

« La mémoire du tram dans la vallée de la Haute Sûre » fait suite à l'appel à projet « Générations rurales » dont le thème en 2010 s'intitulait « Favoriser les relations intergénérationnelles en milieu rural : construire des ponts entre les générations ».

Le projet, issu d'une action « patrimoine » menée par la Commission locale de développement rural (CLDR) et la Commune de Fauvillers, a été retenu et subsidié par la Région wallonne. Il se décline en deux axes : le patrimoine matériel et l'immatériel.

La partie matérielle 

Ce projet, est localisé le long de la dorsale de l'ancienne ligne du chemin de fer vicinal, et plus particulièrement à proximité de certains ouvrages d'art (ponts) et sur les sites d'anciennes gares ou arrêts du tram.

Il consiste en l'aménagement de points de mémoire (panneaux didactiques) agrémentés d'une carte, de documents historiques, des photos d'époque, d'extraits de témoignages. Deux historiens les ont complétés par leurs précieuses compétences.  

1. Arrêt de Sainlez

2. Gare de Chaumont

3. Gare de Hollange

4. Arrêt de Burnon

5. Pont de Fer

6. Gare de Strainchamps

7. Gare de Bodange

8. Gare de Wisembach

La partie immatérielle

Le projet vise à conserver la trace de la mémoire locale, à travers le recueil de témoignages oraux des derniers représentants de métiers ou activités liés à la ligne vicinale.

Les enregistrements ont été réalisés au moyen d'un matériel spécifique, par des bénévoles qui ont préalablement reçu une formation au travail d'enquêteur. Un studio de montage a retravaillé ces documents pour fournir d'une part  une « médiathèque de la mémoire » et d'autre part des capsules thématiques téléchargeables ci-dessous :

Attention : (lecture indispensable avec Firefox, Chrome) ou téléchargez le fichier sur votre ordinateur avant lecture !

1. Histoire de la SNCV

Générateur de code QR

2.Histoire de la ligne

3. Machines utilisées

4. Ambiance du tram

5. Arrêts, gares, horaires

6. La fréquentation du tram

7. Un confort relatif

8. L'accès au tram

9. Echanges commerciaux

10. Le réservoir d'eau

11. La draisine

12. Temps de guerre :

12.1 Surveillance de la ligne

12.2 Règlement de compte

12.3 Sabotage

12.4 Les « Cotcheux »

12.5 Réquisition

12.6 De rudes conditions de vie

12.7 Aménagements militaires

13.Anecdotes

14. Déclin et démontage de la ligne

15. Conclusion

Accéder à la carte des circuits

Photos

 
Wallonie-Bruxelles Tourisme Tourisme Wallonie Wallonie Wallonie Europe
L'Europe investit dans les zones rurales
Development & Web design by defimedia , powered by AToms