Le site du Parc naturel

Le jardin naturel de Habay-la-Neuve - Oseraie et architecture végétale

Situé dans un fonds de vallée à proximité d'une rivière et d'étangs, ce terrain parfois inondé en hiver n'avait a priori aucun atout... sauf pour la création d'une plantation de 180 saules taillés en têtards.

Le choix des 4 variétés plantées s'est porté sur des variétés locales résistantes aux conditions de gel tardif, en tenant compte aussi de leur valorisation ultérieure, principalement pour la vannerie et l'architecture végétale. C'est l'exemple type d'un jardin évolutif, jamais figé qui va évoluer au fil des saisons, de la taille et de la repousse des saules, mais également au fil des installations végétales qui y seront réalisées, installations éphémères qui devront être renouvelées au fil du temps. Ce jardin a pour vocation de devenir un lieu de découverte du saule, mais aussi un lieu d'apprentissage du tressage des végétaux, de la vannerie ou de l'architecture végétale. Sur la durée du projet, il a été le lieu de plusieurs formations, qui ont permis la réalisation de bordures en bois mort, tontine (tour de support aux plantes grimpantes) ou encore plessis en saule vivant.

Une mare a été creusée et une haie plantée pour délimiter la partie haute du jardin. Constituée de bourdaine, cornouiller sanguin et noisetier, ces trois essences seront aussi utiles en vannerie.

Documents à télécharger

Wallonie-Bruxelles Tourisme Tourisme Wallonie Wallonie Wallonie Europe
L'Europe investit dans les zones rurales
Development & Web design by defimedia , powered by AToms